3. Aspects pratiques

Printer-friendly version

Cette section est consacrée à la description des différents aspects du processus thérapeutique.

ACT emprunte des techniques à diverses orientations psychothérapeutiques. Ce n'est toutefois pas la topographie des techniques qui importe, mais leur fonction. Elles sont en effet toujours mises au service de l'affaiblissement du contexte de littéralité établi par la communauté verbale/culturelle afin de favoriser l'engagement du patient dans des activités allant dans le sens des valeurs les plus chères à son coeur.

Comme dans toute psychothérapie, la relation thérapeutique est une composante essentielle du processus curatif.

L'analyse fonctionnelle demeure un instrument privilégié du thérapeute et l'un des buts de la thérapie est d'apprendre au patient à l'utiliser lui-même en situation.

Le recours à la métaphore, au paradoxe et à des exercices expérientiels favorisent le travail de «délittéralisation».

La façon le plus simple de décrire le déroulement de la thérapie est linéaire, elle ne rend toutefois pas compte de manière adéquate du fait que nous abordons toute situation de manière pragmatique en orientant toujours notre démarche en fonction des buts que nous voulons atteindre et de la conception que nous avons de la psychopathologie. Ainsi, les diverses composantes de la thérapie – que l'on peut aussi décrire selon un modèle à 6 facettes – peuvent être intégrés dans les interventions du thérapeute à tous les stades de la thérapie. Pour la clarté de l'exposé et pour rendre la compréhension du modèle plus facile à ceux pour qui il n'est pas familier, nous reprendrons dans notre résumé la structure linéaire organisant la partie clinique du livre ACT de 1999.

Nous aborderons ainsi successivement :

La futilité de la lutte
Les stratégies de défusion
L'expérience de «soi comme contexte»
La notion de valeurs
Donner son accord et s'engager